Contenu

Calendrier

Nom : Journée du téléthon 2009
Date : 5/12/2009

Lors de sa première interview samedi matin, Monsieur André Girard, maire de la commune précisait : Voici 14 ans que la commune n’avait pas participé officiellement au Téléthon et c’est Victor Fournier qui, cette année, a suggéré que nous fassions quelque chose. L’ensemble des associations de la commune ont alors été sollicitées et ces dernières ont spontanément
donné un avis favorable et se sont mobilisées à cet effet.
Aujourd’hui est l’aboutissement de mois de travail et d’implication de chacun et je tiens à remercier toutes celles et ceux qui ont participé et fait en sorte que cette journée soit un succès, il est pour la bonne cause.

Aujourd’hui, notre camarade Victor Fournier a dû se reposer un peu, le Téléthon qu’il a porté à bout de bras pendant plusieurs mois vient de se terminer et pour Francin ce fut un succès.

Il faut dire que l’ensemble des associations et bénévoles se sont mobilisés et largement impliqués pour que ceci soit un succès. Bravo et merci à chacune et chacun.

Près de 300 personnes se sont déplacées dans la journée de samedi pour manifester leur intérêt à la cause et à la démarche de la commune. Monsieur le Maire dans son allocution a vivement remercié Madame Béatrice Santais, conseillère Générale et Maire de Montmélian de s’être déplacée dans notre commune pour honorer de sa présence cette manifestation.

Cette dernière a rappelé qu’elle était toujours très intéressée par les manifestations qui se déroulaient à Francin et a trouvé que la démarche de fabrication d’un pain de plus de 3 mètres était digne d’intérêt ne serait que par la notion de partage qu’il représente.

Stéphane a assuré une animation dynamique et de qualité, les pompiers ont aidé les enfants à vaincre leur peur avant de monter sur la grande échelle, les stands du Téléthon, des décorations de Noël, des pâtisseries et du pain ont connu un franc succès, Les 400 diots qui mijotaient sur les sarments et le genièvre dans la vapeur de vin blanc ont été largement appréciés. La pêche à la truite à bien fonctionné, il y a même eu une promotion vers 14 h. Le tigre a été un temps la coqueluche des enfants De la chance avec le temps, juste le coin ce ciel bleu qu’il fallait, les enfants, sous la houlette des enseignants nous ont offert un bien joli récital de Brassens aux chansons d’école avant de lâcher les ballons du Téléthon dans un grand cri de joie.
Le pain était délicieux, l’équipe de fabrication a atteint le niveau d’expertise, mais quel travail.

La buvette n’a pas désempli, les assiettes gourmandes ont été très sollicitées, le vin chaud aussi et la bonne humeur fut de règle tout au long du jour.
Certains sont demeurés sportifs et ont fait honneur au tournoi de foot amateurs. Il parait qu’il n’y a même pas eu de "main".
Le soir entre tango et années 80 les publics se sont retrouvés autour d’un Jean Charles dans une forme digne d’Ibiza en été. Nous en reparlerons

Voici un premier traitement de photos, d’autres suivront dans quelques jours en attendant la vidéo que prépare Michel Roux.

jpg - 95.6 ko
Téléthon - 10h00
jpg - 97.7 ko
Echelle des pompiers
jpg - 98.9 ko
Téléthon - 11h30
jpg - 98.7 ko
La réalisation du pain le plus long
jpg - 94.4 ko
Téléthon - 11h45
jpg - 99.4 ko
Téléthon - 12h00
jpg - 95.9 ko
Discours
jpg - 104.9 ko
Repas de la soirée

Les descendants de Roda Gill ou de Claude François n’ont pas de soucis à se faire, dans le monde entier, et à Francin aussi, rares sont les soirées dansantes qui ne commencent pas par Alexandrie, Alexandra Rah !! Ah !!

Ce fut confirmé à la soirée du Téléthon de Francin quand Jean-Charles après avoir hurlé "lumière" et par là même fait descendre tous les gratins encore en phase d’absorption, fit tourner les platines et scintiller les lasers.

Le top départ était ainsi donné et, entre ceux qui les bras en l’air criaient "whow whow ho" et celles et ceux qui envahissaient la piste de danse, le ton de la soirée prenait un angle bien sympathique. Le public étant dans la fourchette des 7/77 ans, il fallut trouver l’équilibre et "des trottoirs de Buenos aires à un dos tres Maria, de la danse en couple à celle en groupe, du Madison au Sirtaki, la tendance années 80 a pris le dessus réconciliant ceux qui connurent les originaux, lesVO et ceux qui n’entendent que les remasterisés.

Le roi de la pop figure encore en bonne place dans les charts et Lily Allen voit son tube devenir planétaire. Quelques rocks bien sentis font leur apparition et lorsque "Just a gigolo"s’égrène les couples assurent une super démonstration de voltige et d’énergie.

Jean-Charles s’implique, relance, énergise pendant que son épouse illumine les poignets des danseuses et des danseurs. La soirée est un succès l’émoustillant est servi frais, il est consommé avec modération. Les d’jeuns s’en sont donné à cœur joie, les anciens aussi. Victor a aidé au service des derniers desserts, il faut maintenant penser à tout remettre en ordre.

Merci Jean Charles et Pierrette pour cette excellente soirée

jpg - 89.6 ko
jpg - 82.1 ko

Montage photos au format PDF (format pdf - 7.9 Mo - 14/12/2009)

Texte et montage photos - André bataillard