Contenu

Calendrier

Nom : Le Père Noël est de retour
Date : 21/12/2009
Le Père Noël a choisi Francin pour sa tournée des écoles

Quand il dut choisir quelles écoles et quels villages il visiterait cette année, le Père Noël, même si on le dit un peu magicien, ne peut pas en une journée rendre visite à tout le monde. Ses services de renseignements avaient déjà attiré son attention au cours de l’année, sur les prestations des enfants de l’école de Francin qui, sous le vent et la pluie avaient chanté au Monument aux Morts le 8 mai dernier,

ils avaient même chanté à nouveau sur "Les chemins de la Mémoire," au Revard : "Le chant des partisans" et, en début de ce mois, dans la cour de leur belle école, ils avaient interprété des chansons pour célébrer le Téléthon.

Vous imaginez bien que le Père Noël s’est réjoui de cet engagement car ceci représente du travail et de la discipline. Il en félicitera les enseignants en leur remettant un cadeau symbolique quand il les rencontrera. Ce fut chose faite vendredi 18 décembre 2009.

Informé de toutes ces initiatives, le Père Noël se fit une joie de venir à la rencontre de tous les enfants de l’école cet après midi du 18 décembre. Il neigeait, le froid allait devenir sibérien, un vrai hiver quoi ! Dans sa houppelande rouge bordée de fourrure, son gros ceinturon de cuir, la barbe blanche et les cheveux bouclés sous son capuchon, les lunettes ajustées sur le bout du nez, c’est ainsi, qu’au milieu de la récréation, il fit son apparition dans la cour de l’école.

Les plus petits s’agglutinèrent autour de lui pour lui prendre la main et, ensemble, ils entrèrent dans la salle qui était réservée, autour du sapin. Le Père Noël avait fait livrer une hotte avec des cadeaux et put, dès son arrivée en distribuer à la cantonade en faisant bien attention de ne pas se tromper de classe.

Assis sur une chaise, et entouré des enfants, il leur raconta l’histoire de "mon beau sapin". Vous savez c’est l’histoire du petit Lucien qui habite près de la forêt des sapins de Noël et, dans cette forêt où tous les sapins sont beaux, l’un d’entre eux ne grandit pas, alors par mégarde on l’arrache et le pose sur le chariot qui va emporter au marché tous les autres sapins à vendre, mais en cours de route le petit sapin tombe du chariot. Le petit Lucien le ramasse, le replante dans un pot et le décore pour Noël et, quand il le voit le Père Noël est très ému et il ajoute à la liste de cadeaux de Lucien une console DS Nitendo pour le féliciter. Après Noël Lucien et son papa plantent le sapin dans le jardin. Le sapin grandit et le Noël suivant Lucien le décore d’une guirlande lumineuse dans le jardin.
Les gens du village viennent le voir et chantent : Mon beau sapin, roi des forêts...

A ce moment là, tous les enfants de Francin ont chanté la chanson avec le Père Noël qui en profita pour leur dire au revoir et... à ce soir sur le traineau. Dans son émotion le Père Noël en perdit ses lunettes qu’on lui rapporta bien vite. Ah ces enfants sont décidément bien charmants pensa-t-il.
Vers 18 heures, Ophélie la jument était attelée au traîneau du Père Noël.
Les enfants et les parents attendaient dans la cour de l’école en formant un cortège animé par l’orchestre "les copains d’accord".

C’était dans l’air glacial d’un temps d’hiver et celui bien plus chaleureux de l’orchestre que la visite des maisons illuminées allait commencer.
C’est au hameau de Charrière, avec les maisons de Monsieur et Madame Lorenzi et de leurs voisins, particulièrement illuminées, dont ces derniers avaient réservé des bonbons aux enfants qui voulaient tous être avec le Père Noël sur le traineau, si bien qu’il fallut tous les 300 mètres assurer une alternance, les uns descendant, laissant la place aux autres et ainsi de suite. Tout ceci se passa dans la bonne humeur.

Le hameau des Duret fut remarqué par une maison toute illuminée,

L’allée des Bornes comme chaque année, illuminait le quartier, petit tour dans les lotissements où sur une maison était inscrit l’année 2010, les demeures de Leschaud devaient clore la promenade avant que le cortège ne se retrouve dans la cour de l’école.

Les enfants posèrent beaucoup de questions au Père Noël et particulièrement : Es tu le vrai ? As tu reçu ma lettre ? Comment tu sais où est ma maison ?
Tu habites le pôle Nord ou le pôle sud ? Tu as vu des pingouins ?
Moi, mes parents ils ont déjà fait l’avance pour toi pour les cadeaux, tu vas les rembourser ? et cette petite fille qui lui dit je vais te montrer où est ma maison, or, elle n’était plus dans le traîneau quand ce dernier passa devant la maison alors elle se précipita et, en courant, à bout de souffle elle s’écria "Père Noël...C’est ici...Tu te souviendras ? Le Père Noël l’a rassurée par un grand signe de la tête, et là, son sourire, illumina son visage.

Merci aux parents d’avoir assuré la sécurité de l’ensemble de la tournée.

Accueilli par la Municipalité, Monsieur le Maire et son Conseil remerciaient le Père Noël et les initiateurs de ce rendez-vous. Le vin chaud fut servi apportant juste ce qu’il fallait de chaleur, car le froid ce soir là, devint tout à coup saisissant.

Le Père Noël avait distribué toutes les papillotes, il félicita Ophélie et son propriétaire et se promit la prochaine fois d’emporter une paille pour déguster le vin chaud, il avait craint, en effet de se givrer la moustache en buvant au verre.

Merci à la Municipalité, aux Enseignants, aux Enfants, aux Parents d’élèves à l’orchestre les Copains d’accord, à Ophélie et son propriétaire aux Organisateurs et aux Bénévoles sans lesquels rien n’est possible et à la Population de Francin pour leurs décorations de Noël

Joyeux Noël et Bonne Année et, comme disait le Père Noël citant le philosophe latin Sénèque, cette réflexion lue sur le papier de protection d’une papillote : "Si vous voulez que l’on garde votre secret, le plus sûr est de le garder vous-même".

Crédit photos Françoise Vaisse et Graziella Berthier

Montage A Bataillard