Contenu

Calendrier

Nom : Une "Avant-première" à Francin
Date : 3/11/2012

Figure emblématique d’un entrepreneur montméliannais, Louis Baima, 86 ans, bon pied, bon œil a entrepris d’écrire ses mémoires. Mémoire de l’enfance, de l’adolescence, de la guerre, mémoire de cet entrepreneur menuisier/ ébéniste comme il plait à se nommer. Membre de la Société musicale de Montmélian, adhérent de la première heure de l’association "Les Amis de Montmélian et de ses environs", auteur de nombreux articles dans la revue de l’association, Louis Baima est aussi membre de l’association francigneraine "Les Voies de Notre Histoire", il a participé à l’élaboration du Cédérom sur la Résistance en Savoie initiée par l’ONAC. Malgré ses nombreuses occupations et fréquentes sollicitations Louis Baima a pris le temps d’écrire. Dans un premier temps il a participé à l’écriture du livre sur la Vie à Montmélian 1900/1960 et s’est exprimé sur les anciens métiers et maintenant il écrit ses mémoires.
De ses nombreuses rencontres notamment avec Jean-Yves Sardella, est née l’idée d’en faire un reportage visuel, une interview filmée par Michel Roux et largement illustrée.

Deux volets dans ce film, une première partie professionnelle,

Comment le menuisier devient un professionnel de l’agencement
L’histoire des meubles Baima se décline de Challes les Eaux à Chapareillan puis à Montmélian sous le Fort et maintenant dans la zone de la Vinouva où elle demeure. Une saga familiale qui remonte au père de Louis, que lui même a ensuite dirigée pour ensuite y placer sa fille et qui maintenant perdure avec son petit fils. Le regard de Louis brille quand il raconte cette histoire car, malgré les difficultés, les crises l’entreprise est toujours debout car chacun a su s’adapter, évoluer et prendre les bonnes décisions au bon moment.

Une deuxième partie traite de son vécu pendant la guerre de 1939/45

Comment raconter la guerre sans se prendre pour un héros
Louis a, bien qu’il s’en défende un talent de conteur. La guerre, sa guerre est jalonnée d’anecdotes souvent drôles, parfois angoissantes. Il les raconte avec humilité et une infinie précision. Il frôle la mort, il tutoie le danger, il veut exister dans la Résistance mais tout n’et pas si simple il vit avec une bande de potes et comme tous les gamins avec une forte dose d’inconscience. Un homme de Francin lui a sauvé la vie. Le discours de louis est passionnant. Il est émouvant, parfois cocasse et bouleversant quand il se retrouve sur place à Chapareillan là où un homme était tenu de creuser sa propre tombe
.
Louis est généreux, il a le recul nécessaire pour porter un regard objectif sur les événements et en particulier sur les belligérants quels qu’ils soient. Il sait faire la différence entre un assassinat et un acte de guerre. Sa crédibilité et son humilité font de ce film un moment d’émotion et de tendresse.

Lundi 30 octobre une projection privée a été proposée à sa famille et ses amis dans la salle Marcel Mariat de Francin en présence de Roger Rinchet Sénateur Maire honoraire de Montmélian, André Girard Maire de Francin, Marie Françoise Cordel Présidente des "Amis de Montmélian et de ses environs", André Bataillard Président des" Voies de Notre Histoire", Jean-Yves Sardella et Michel Roux Co-auteurs du film documentaire et Louis Baima le récipiendaire qui offrit un cocktail à cette occasion.

Ce film documentaire sur le vécu de la guerre sera présenté à Francin lors des cérémonies du 8 mai prochain.